Les gardiens de l'ADN

Découvrez Anahí Mollá Herman, Boursière L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2015 et post doctorante au sein du laboratoire de développement de cellules germinales à l’Institut Curie.

Rayons du soleil, produits chimiques… Constamment l’ADN de nos cellules se modifie sous l’action de divers éléments, et la cellule a mis en place des mécanismes de préservation de l’ADN pour contrer les dérives les plus importantes qui peuvent mener à la mort de la cellule ou bien à sa prolifération sans contrôle, phénomène à la base des processus cancéreux. Parmi ces éléments, les transposons - éléments génétiques mobiles - modifient l’expression des gènes et mettent en danger l’intégrité du génome. Des petites molécules d’ARN jouent alors le rôle de gardiens en empêchant leur action. Actuellement post doctorante, au sein du laboratoire de développement de cellules germinales à l’Institut Curie, Anahí Mollá Herman mène une étude descriptive exhaustive et fonctionnelle de certaines de ces molécules chez la drosophile, en combinant des approches de génétique, biologie moléculaire et bioinformatique. Son objectif est d'étudier comment l'intégrité du génome est protégée à travers les générations et ainsi mieux comprendre l’apparition des maladies comme le cancer, la neurodégénérescence ou les infections virales, très rependues chez l’humain et récemment associés à une altération de ces gardiens de l’ADN, dont le rôle précis reste à découvrir. « Nous sommes tous marqués par des événements personnels qui influencent nos décisions, et pour moi ce serait extraordinaire si le cancer devenait une maladie comme une autre, plus facile à soigner », se projette Anahí Mollá Herman.


J’ai choisi d’axer mes recherches sur la question de la stérilité. J’ai ainsi pu découvrir qu’il existe des molécules du nom de TRNA, qui participent à la protection du génome. Mon rôle est d’étudier comment l’intégrité du génome est protégée à travers les générations et ainsi mieux comprendre l’apparition des maladies comme le cancer, la neurodégénérescence ou les infections virales, très répandues chez l’humain. Cela serait pour moi une belle victoire si le cancer devenait une maladie comme une autre, plus facile à soigner.



@femmesetscience

L’Oréal–UNESCO
Pour les Femmes et la Science

Avant de télécharger

Je confirme / nous confirmons que l'utilisation des matières fournies sur ce site est strictement à des fins rédactionnelles.

Je / nous comprenons et confirmons que toute utilisation, reproduction ou représentation du contenu fourni sur le site (en tout ou en partie) ou des éléments qui le composent, n'est pas autorisée à des fins commerciales et les violations de ces termes entraîneront de strictes poursuites judiciaires de par les lois applicables et les règlements.

Je / nous comprenons et confirmons que le droit d'utiliser le contenu est non-exclusif, et non transférable.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat dans cette base sont fournies sans aucune garantie, expresse ou implicite, quant à leur effet, l'exhaustivité et les effets juridiques de toute transaction en vertu de processus ne peut pas être complètement reflétée.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat doivent être utilisés conformément aux lois applicables. L'utilisation de l'information / déclarations / certificat doivent être à ma / notre propre risque et L'OREAL ne sera pas responsable pour le même.

Je / nous ne confirmons que par l'utilisation de ce site, je / nous avons accepté les présentes Conditions d'Utilisation, sans réserve.

J'accepte les conditions d'utilisation

Download

Annuler