Patsy Sherman, l'inventeur du tissu intachable

Alors que toute la fashion-sphère s’apprête à envahir les rues de Paris pour les collections printemps-été 2016 homme entre le 24 et 28 Juin, DiscovHER a décidé de faire la lumière sur Patsy O’Connell Sherman, la co-inventeur de l’une des innovations textiles les plus lucratives du 21ème siècle. Patsy Sherman, une des rares femmes chimistes durant les années 1950, a en effet participé à la découverte du ScotchgardTM - un antitache et protecteur qui permet de garder les vêtements en meilleur état - aujourd’hui utilisé sur de multiples supports : des vêtements aux tapis, en passant par les sièges de voiture.

Une découverte accidentelle


Année 1953, Patsy Sherman, chercheuse en chimie fraîchement embauchée par les laboratoires 3M dans le Minnesota, travaille sur un projet pour l’armée américaine. Elle doit développer un matériau capable de résister aux détériorations causées par l’exposition au kérosène. Un jour, un assistant du laboratoire renverse accidentellement le liquide fluorochimique – un composé chimique contenant de la fluorine - de Sherman sur ses tennis. Le liquide s’avère alors impossible à nettoyer, il résiste à l’eau ainsi qu’à toutes les autres substances mais parvient à garder remarquablement intacte cette partie de la chaussure. En coopération avec Samuel Smith, un collègue du 3M, Sherman réalise que cette chute intempestive pourrait être la clé d’une invention capable de protéger contre les tâches. De multiples expériences plus tard, un brevet pour un polymère fluorochimique fût déposé. Ce revêtement invisible capable de protéger les vêtements de l’huile comme de l’eau, c’est le ScotchgardTM. Le fameux accident a permis une des plus incroyables découvertes du 21ème siècle. Comme Sherman le reconnaissait elle-même

Pensez une minute à toutes les inventions géniales qui peuvent surgir du hasard, comme la découverte de la pénicilline par Alexandre Fleming, quand on remarque quelque chose que personne d’autre n’a remarqué jusque là.

Activités ménagères pour les filles, science pour les garçons


Si elle avait suivi les conseils d’orientation reçus au lycée, Sherman n’aurait sans doute jamais inventé ce protecteur de textile qui a généré pour 3M pas loin de 300 millions de dollars. Alors que les tests d’aptitude pour les filles lui proposaient un rôle de femme au foyer typique de l’époque comme idéal de carrière, Sherman a insisté pour passer les tests réservés aux garçons. Les résultats reflétèrent bien mieux ses talents : dentiste ou scientifique. Sherman poursuivit donc des études de chimie et mathématiques au Gustavus Adolphus College du Minnesota devenant ainsi en 1952 la première femme à obtenir une licence dans ces matières et à obtenir plus tard un titre honorifique en tant qu’ancienne étudiante.


Une des rares femmes du monde de la chimie


A peine diplômée Patsy Sherman fut embauchée chez 3M. Mais, en tant que femme, elle ne pouvait avoir qu’un poste temporaire puisque l’on s’attendait à ce qu’elle quitte l’entreprise pour se marier et fonder une famille. C’est également parce qu’elle était une femme que Sherman a été ensuite exclue des essais réalisés sur sa propre invention. En effet, quand ScotchgardTM fut testé dans l’usine textile, il lui a été formellement notifié d’attendre dehors car les femmes n’étaient pas autorisées à entrer.


Un emploi temporaire qui finalement durera une quarantaine d’années


De là, Sherman surmonta les discriminations et poursuivit son ascension professionnelle, gravissant les échelons pendant 40 ans chez 3M. Elle termina sa carrière comme Responsable du Développement Technique, jusqu’à sa retraite en 1992. Elle a d’ailleurs été en 1974 la première femme nommée à la Carlton Society de 3M qui récompense leurs meilleurs scientifiques. Pour ses travaux avec Smith ce sont pas moins de 13 brevets qui furent délivrés dans le domaine des polymères fluorochimiques et des processus de polymérisation - permettant de développer des produits antitaches adaptés à tout, aux vêtements mais aussi au linge et aux tissus d’ameublement. 3M a depuis modifié la formule de ScotchgardTM, pour des questions environnementales, les matériaux fluorochimiques étant difficilement dégradables dans la nature.


Regardez le monde avec des yeux d’inventeur


Patsy Sherman, qui est décédée en 2008, a passé sa retraite à encourager la nouvelle génération d’inventeurs. Comme elle le disait : 

Chacun d’entre nous peut devenir inventeur tant qu’il garde les yeux ouverts, l’esprit en alerte et qu’’il fait attention à ne pas négliger ce qui pourrait sembler être un accident ou un échec de prime abord. 

C’est sûrement elle qui a éveillé la curiosité scientifique de ses propres filles : l’une a suivi ses traces chez 3M et l’autre est devenue biologiste et propriétaire d’un entreprise ophtalmique.


Connaissez vous des inventions majeures faites par des femmes scientifiques ? Partagez leurs noms et découvertes avec nous sur @femmesetscience.

L’Oréal–UNESCO
Pour les Femmes et la Science

Avant de télécharger

Je confirme / nous confirmons que l'utilisation des matières fournies sur ce site est strictement à des fins rédactionnelles.

Je / nous comprenons et confirmons que toute utilisation, reproduction ou représentation du contenu fourni sur le site (en tout ou en partie) ou des éléments qui le composent, n'est pas autorisée à des fins commerciales et les violations de ces termes entraîneront de strictes poursuites judiciaires de par les lois applicables et les règlements.

Je / nous comprenons et confirmons que le droit d'utiliser le contenu est non-exclusif, et non transférable.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat dans cette base sont fournies sans aucune garantie, expresse ou implicite, quant à leur effet, l'exhaustivité et les effets juridiques de toute transaction en vertu de processus ne peut pas être complètement reflétée.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat doivent être utilisés conformément aux lois applicables. L'utilisation de l'information / déclarations / certificat doivent être à ma / notre propre risque et L'OREAL ne sera pas responsable pour le même.

Je / nous ne confirmons que par l'utilisation de ce site, je / nous avons accepté les présentes Conditions d'Utilisation, sans réserve.

J'accepte les conditions d'utilisation

Download

Annuler