Emily Temple-Wood, une scientifique engagée

Emily Temple-Wood a le mérite de prendre les choses en main. Tout juste âgée de 22 ans et récemment diplômée en microbiologie par l’université de Loyola à Chicago, elle lance le « WikiProject Women Scientists » en 2012, quand elle réalise que les femmes scientifiques sont sous-représentées sur Wikipédia. DiscovHER a discuté avec Emily de son projet, de ses sources d’inspirations et des quelques NOMBREUSES scientifiques mises sous les projecteurs depuis qu’elle a débuté son projet !

1/ Parle-nous de ton « WikiProject Women Scientists ». Peux-tu nous le présenter et nous expliquer comment tu en as eu l’idée ?


« WikiProject Women Scientists » est un lieu collaboratif où les éditeurs sur Wikipédia, à travers le monde, travaillent ensemble pour améliorer les articles existants sur les femmes scientifiques et en écrire de nouveaux. J’ai commencé à travailler sur le Wikiproject à l’automne 2012 après avoir participé aux célébrations de la Journée Ada Lovelace. J’ai trouvé tant de femmes scientifiques qui n’étaient pas encore répertoriées sur Wikipédia qu’un tel projet sur ce site s’est imposé naturellement lorsque j’ai réalisé que ce travail devait être accompli.


2/Pourquoi as-tu choisi spécifiquement de créer des pages Wikipédia sur les femmes scientifiques ?


Parce Wikipédia (et Internet de manière générale) apporte, aux yeux des gens, une légitimité. Parmi les personnes de ma génération en particulier, l’attitude est telle que si quelque chose n’apparaît pas sur Wikipédia, c’est comme si elle n’était pas importante, ou n’existait pas vraiment. Pour ces raisons, il est vraiment primordial d’écrire sur les femmes, les gens de couleurs, les personnes LGBT ou sur n’importe qui d’autre qui a été opprimé. Je pense en termes d’héritage – nous aidons à préserver un héritage qui, autrement, tomberait dans l’oubli sur les exemplaires jaunis de journaux scientifiques.


3/ Au total, depuis le début du projet, combien d’articles avez-vous écrit ?


Nous avons commencé avec 1400 articles et maintenant, nous en avons plus de 5000 ! Quand nous avons commencé, je pensais que nous atteindrions un jour les 3000 et passé ce chiffre, qu’il ne resterait plus beaucoup de femmes scientifiques marquantes à mentionner. J’avais réellement, prodigieusement et merveilleusement tort et je suis heureuse de me désavouer !



4/ As-tu découvert une femme scientifique que tu estimes particulièrement (ou quelques-unes) grâce à ce projet ?


C’est si difficile de choisir – je peux en citer deux en particulier. Caroline Still Anderson était une incroyable médecin afro-américaine – la troisième femme noire à recevoir son diplôme de médecine aux Etats-Unis. Elle a non seulement obtenu un stage en s’introduisant dans un hôpital raciste, fustigeant les personnes qui l’avaient rejetée, mais également prodigué les soins médicaux indispensables à l’ensemble des femmes noires et des enfants dans le besoin à Philadelphie.


Agnodice était une femme médecin grecque qui prétendait être un homme pour pouvoir exercer sa profession. Quand elle devint populaire parmi les femmes d’Athènes, les maris la firent traduire en justice car ils pensaient qu’elle couchait avec toutes ses patientes. La légende raconte donc qu’elle se débarrassa de ses vêtements devant le jury et révéla son véritable sexe… Ils la poursuivirent alors en justice pour avoir pratiqué la médecine en tant que femme, dans l’illégalité. La peine de mort lui a été épargnée car toutes les épouses vinrent protester au tribunal.


5/Quelles étaient tes attentes quand tu as commencé le projet, en termes d’impact, de prise de conscience et de visibilité ? Es-tu surprise du résultat ?


Je ne m’attendais à rien – j’étais juste excitée de convaincre d’autres personnes d’écrire des biographies ! Nous avons réalisé tellement plus que ce que je n’aurais jamais anticipé. Nous comptons plus de 70 membres, avons triplé notre total initial d’articles et grâce à notre initiative, un si grand nombre de personnes a été sensibilisé. Je suis fière de partager ce projet avec le monde, et plus important encore, de partager les histoires de ces femmes scientifiques !


Que pensez-vous du projet d’Emilie ? Faites-le nous savoir sur @femmesetscience

L’Oréal–UNESCO
Pour les Femmes et la Science

Avant de télécharger

Je confirme / nous confirmons que l'utilisation des matières fournies sur ce site est strictement à des fins rédactionnelles.

Je / nous comprenons et confirmons que toute utilisation, reproduction ou représentation du contenu fourni sur le site (en tout ou en partie) ou des éléments qui le composent, n'est pas autorisée à des fins commerciales et les violations de ces termes entraîneront de strictes poursuites judiciaires de par les lois applicables et les règlements.

Je / nous comprenons et confirmons que le droit d'utiliser le contenu est non-exclusif, et non transférable.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat dans cette base sont fournies sans aucune garantie, expresse ou implicite, quant à leur effet, l'exhaustivité et les effets juridiques de toute transaction en vertu de processus ne peut pas être complètement reflétée.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat doivent être utilisés conformément aux lois applicables. L'utilisation de l'information / déclarations / certificat doivent être à ma / notre propre risque et L'OREAL ne sera pas responsable pour le même.

Je / nous ne confirmons que par l'utilisation de ce site, je / nous avons accepté les présentes Conditions d'Utilisation, sans réserve.

J'accepte les conditions d'utilisation

Download

Annuler