Des poupées pour intéresser les petites filles aux sciences, aux technologies, à l’ingénierie et aux mathématiques et les inciter à s’engager dans cette voie professionnelle

En mars dernier, LEGO annonçait son intention de produire un coffret de figurines rendant hommage aux femmes de la NASA, qui sera commercialisé fin 2017 ou début 2018. L’idée a été émise par l’écrivain scientifique Maia Weinstock dans le cadre du concours Lego Ideas. S’ils ne sont pas les premiers à s’adresser aux jeunes filles, ces jouets déclinés autour du thème de la science semblent répondre à certains des enjeux du sexe féminin dans un univers où il est sous-représenté. Dans l’article de cette semaine, DiscovHer s’interroge sur leur bien-fondé.

La faible représentation des femmes dans les domaines des sciences, des technologies, des mathématiques ou de l’ingénierie n’a rien de nouveau. De tout temps, elles ont dû surmonter quantité de difficultés pour entrer et s’imposer dans ce monde fermé, à commencer par leur interdiction de poursuivre des études scientifiques ou le plagiat éhonté dont ont été victimes les rares femmes ayant réussi à s’y faire une place. Et bien que les temps aient changé, il serait naïf de croire qu’aucune porte n’est fermée aux femmes d’aujourd'hui. En l’espèce, le premier facteur de dissuasion des jeunes femmes désireuses d’évoluer dans les domaines des sciences, des technologies, des mathématiques ou de l’ingénierie tient au sexisme intériorisé et souvent inconscient des parents, que ces derniers inculquent souvent à leurs enfants. Un postulat qui, bien qu’étonnant, est étayé par bon nombre d’études édifiantes, qui montrent entre autres que seuls 10 % des filles estiment être incitées par leurs parents à envisager une carrière d’ingénieur, et que 57 % d’entre elles considèrent que les filles tendent spontanément à ne pas s’imaginer dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et de la médecine.


Pour répondre à ce problème et cultiver le goût de la science chez les parents et leurs enfants, plusieurs fabricants de jouets se sont mis à produire des poupées dont la personnalité ou les accessoires sont directement liés au monde scientifique. Ces jouets visent aussi à encourager les filles, dès le plus jeune âge, à prendre davantage d’initiatives et à se montrer plus créatives lorsqu’elles jouent, comme le font précisément les jouets destinés aux petits garçons.


Malgré leurs efforts, peu de ceux qui se sont aventurés sur ce terrain ont échappé à la critique, certains fabricants étant accusés de ne pas en faire suffisamment pour bousculer l’ordre établi. Parmi les principaux griefs de leurs détracteurs, l’attribution de caractéristiques physiques qui ne reflètent ni l’apparence ni la diversité du marché ciblé. Une scientifique a ainsi déclaré que ces attributs risquaient de saper le peu d’assurance des jeunes filles et d’instiller en elles une perception plus déformée encore de ce que la société attend d’elles, en véhiculant l’idée qu’il ne suffit pas d’être intelligente, mais qu’il faut être belle. Un point de vue que ne partagent pas d’autres femmes scientifiques, aux yeux desquelles l’essentiel est que les filles sachent que science et féminité n’ont rien d’incompatible.


Le deuxième reproche fait à ces jouets – quasiment unanimement cette fois-ci – relève de la notion d’égalité des sexes. En effet, les militants et les scientifiques s’accordent à penser que ces poupées, en ce qu’elles se destinent principalement aux filles, ne résolvent qu’une partie du problème, étant donné que les petits garçons intériorisent eux aussi très tôt dans leur vie l’idée que femmes et sciences ne font pas bon ménage. Partant de ce constat, ils appellent non seulement à ce que ces poupées ciblent tous les enfants, mais aussi à ce que les fabricants veillent au respect d’un certain équilibre en lançant des jouets qui assignent à des garçons des rôles que les stéréotypes associent aux femmes. Enfin, d’aucuns se sont demandé pourquoi les fabricants de jouets avaient choisi de cibler les filles à travers des poupées plutôt que des coffrets de chimie ou des kits de médecin, par exemple. Les comportements de ce type contribueraient à perpétuer une conception binaire du genre dans le monde professionnel et dissuaderaient donc les filles de se projeter dans les domaines des sciences, des technologies, des mathématiques ou de l’ingénierie.


La seule gamme de jouets qui semble épargnée des diverses critiques est le coffret de LEGO, ce qui n’a rien d’étonnant sachant qu’il vise à faire découvrir aux enfants les femmes qui ont marqué l’histoire des sciences et qu’il représente ces dernières fidèlement (dans la limite des capacités d’une figurine LEGO). Gage d’un moment ludique, mais aussi pédagogique, pour les parents et leur progéniture, le coffret s’adresse à tous les enfants, sans considération de sexe et d’origines. Comme souligné par Maia Weinstock, il permettra aux filles de réaliser, dès le plus jeune âge, que rien ne les empêche de faire carrière dans les domaines des sciences, des technologies, des mathématiques ou de l’ingénierie, tandis qu’il sensibilisera les garçons à l’idée que ces disciplines sont ouvertes à tous… et toutes.


Pensez-vous que ces poupées pas comme les autres contribueront à éveiller l’intérêt des filles pour ces domaines ? Partagez votre opinion @femmesetscience

L’Oréal–UNESCO
Pour les Femmes et la Science

Avant de télécharger

Je confirme / nous confirmons que l'utilisation des matières fournies sur ce site est strictement à des fins rédactionnelles.

Je / nous comprenons et confirmons que toute utilisation, reproduction ou représentation du contenu fourni sur le site (en tout ou en partie) ou des éléments qui le composent, n'est pas autorisée à des fins commerciales et les violations de ces termes entraîneront de strictes poursuites judiciaires de par les lois applicables et les règlements.

Je / nous comprenons et confirmons que le droit d'utiliser le contenu est non-exclusif, et non transférable.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat dans cette base sont fournies sans aucune garantie, expresse ou implicite, quant à leur effet, l'exhaustivité et les effets juridiques de toute transaction en vertu de processus ne peut pas être complètement reflétée.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat doivent être utilisés conformément aux lois applicables. L'utilisation de l'information / déclarations / certificat doivent être à ma / notre propre risque et L'OREAL ne sera pas responsable pour le même.

Je / nous ne confirmons que par l'utilisation de ce site, je / nous avons accepté les présentes Conditions d'Utilisation, sans réserve.

J'accepte les conditions d'utilisation

Download

Annuler