Coup de projecteur sur les pionnières de la science, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques

Directrice artistique et conseillère en design, Amanda Phingbodhipakkiya est la créatrice de Beyond Curie, un projet visuel qui met en lumière l’histoire des femmes qui ont marqué ou marquent aujourd'hui de leur empreinte les domaines des sciences, des technologies, des mathématiques ou de l’ingénierie. Elle est aussi la fondatrice de The Leading Strand (theleadingstrand.org), un programme qui s’appuie sur le design pour braquer les projecteurs sur les grandes découvertes qui font avancer la science. Dans le cadre de cette initiative, scientifiques et designers travaillent main dans la main pour créer des expériences qui présentent la recherche de façon rigoureuse, visuelle et attrayante. Avant de se lancer dans le design, Amanda a étudié les neurosciences à l’université de Columbia et mené des recherches sur la maladie d’Alzheimer au Columbia Medical Center. Aujourd'hui, elle nous dévoile ses projets et nous explique en quoi le rapprochement des mondes du design et des neurosciences peut favoriser l’innovation et faire la différence.

Le 22 avril dernier, j’ai pris le train pour Washington armée d’une poignée d’affiches et d’un parapluie, prête à affronter les éléments pour défendre la Science. À mon arrivée, au lieu d’être abattue par le froid polaire et la pluie torrentielle qui s’abattait sur la ville, je trépignais d’impatience. Après avoir passé tout le mois à dessiner une série de posters en hommage aux grandes dames de la science et noué un partenariat avec les organisateurs de la March for Science pour les mettre à leur disposition gracieusement, le grand jour était enfin arrivé.


Après des heures à braver la pluie et à écouter les conférenciers, nous étions fin prêts à défiler. Au milieu du cortège, j’ai soudain aperçu un objet familier, un grand poster jaune joliment satiné représentant Rosalind Franklin - une des affiches que j’avais dessinées. Je me suis frayé un chemin à travers la foule et suis tombée sur une remarquable scientifique entourée de sa famille. C’était une doctorante du Dakota du Sud qui avait fait plus de cinq heures d’avion pour se rendre à la marche et y défendre ses convictions. Nous nous sommes photographiées pour immortaliser ce moment privilégié.


Mon projet, baptisé Beyond Curie, met en lumière l’histoire des nombreuses femmes qui se distinguent ou se sont distinguées hier dans les domaines des sciences, des technologies, des mathématiques ou de l’ingénierie et bat en brèche le cliché du scientifique, que beaucoup n’imaginent que sous les traits d’un vieil homme blanc. En permettant à tous de découvrir les visages, les destins et les réalisations de ces femmes d’exception, nous donnons à ces héroïnes la publicité qu’elles méritent et inspirons la prochaine génération de pionnières.


Chacune des 35 femmes mises à l’honneur par Beyond Curie, parmi lesquelles 16 lauréates du prix Nobel, a été choisie pour l’importance de ses contributions aux domaines de la chimie, de la physique, la médecine, la biologie, les mathématiques, l’ingénierie ou les technologies. Chacune a dû forcer le destin et surmonter une foule d’obstacles pendant des décennies pour poursuivre sa quête de savoir, de compréhension et faire la différence.

Dans ce Panthéon de femmes de tête figurent entre autres :

• Tu YouYou, qui a sauvé des millions de vies humains en isolant d’une plante, l’armoise annuelle, une substance active médicamenteuse appelée artémisinine qui permet de traiter le paludisme

• Margaret Ann Bulkley, chirurgienne du XIXe siècle qui a passé 56 années dans les rangs de l’armée britannique sous le nom de Dr James Barry, car la pratique de la médecine était alors interdite aux femmes

• Grace Hopper, contre-amiral qui a inventé le premier compilateur capable de traduire un code d’un langage de programmation vers un autre


Depuis le lancement du projet Beyond Curie, fin février, plus de 26 000 euros ont été collectés grâce à la générosité de quelque 602 donateurs désireux d’accorder aux femmes une place de choix dans leur maison, leur bureau ou leur salle de classe, ce qui m’a permis donner un coup de pouce plus que bienvenu à l’Association for Women in Science. Le projet a fait l’objet d’articles dans Fast Company, le Smithsonian Magazine et Glamour et m’a valu d’intervenir dans le cadre d’une conférence organisée par Microsoft pour promouvoir le rôle des femmes dans le monde de la technologie.


Mais ce qui m’a le plus touchée dans le cadre de ce projet, ce sont les réactions des femmes évoluant elles-mêmes dans les domaines de la science, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques, à l’image de celle-ci :


« Avant toute chose, je tiens à préciser que je suis moi aussi une scientifique, une vétérinaire qui prépare son doctorat en pathologie. Ceci étant dit, quand j’ai vu votre projet, je me suis rendu compte que j’étais incapable de me remémorer les noms des grandes scientifiques, en dehors de Marie Curie et de quelques autres, et cela m’a fait l’effet d’une claque. Je me suis d’abord sentie déboussolée, puis attristée et enfin assez agacée envers moi-même. Ce sont des projets comme le vôtre qui me rendent fière de me consacrer à la science. Il faudrait qu’il y en ait bien d’autres. »


La suite des événements ? Je suis en train de lancer une ligne de vêtements baptisée ATOMIC by design qui s’adressera aux femmes et aux filles qui assument pleinement leur intellect. La collection se composera de jupes, de robes et d’accessoires axés autour d’un des 118 éléments atomiques. Chaque pièce se distinguera par une coupe et un style parfaitement en phase avec la mode actuelle et sera accompagnée d’un livret au design soigné contenant toutes sortes d’informations sur l’élément concerné. De l’hydrogène, le plus léger de tous et le plus représenté dans l’univers, au carbone, connecteur crucial et clé du vivant, chaque élément contribue par le rôle important qu’il joue à façonner notre monde.


À travers de projets comme Beyond Curie et ATOMIC by design, j’espère continuer à faciliter la compréhension de la science et à enrichir l’expérience humaine.


Que vous inspire le projet d'Amanda Phingbodhipakkiya ? Dites-le-nous @femmesetscience

L’Oréal–UNESCO
Pour les Femmes et la Science

Avant de télécharger

Je confirme / nous confirmons que l'utilisation des matières fournies sur ce site est strictement à des fins rédactionnelles.

Je / nous comprenons et confirmons que toute utilisation, reproduction ou représentation du contenu fourni sur le site (en tout ou en partie) ou des éléments qui le composent, n'est pas autorisée à des fins commerciales et les violations de ces termes entraîneront de strictes poursuites judiciaires de par les lois applicables et les règlements.

Je / nous comprenons et confirmons que le droit d'utiliser le contenu est non-exclusif, et non transférable.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat dans cette base sont fournies sans aucune garantie, expresse ou implicite, quant à leur effet, l'exhaustivité et les effets juridiques de toute transaction en vertu de processus ne peut pas être complètement reflétée.

Je / nous confirmons que toutes les informations / déclarations / certificat doivent être utilisés conformément aux lois applicables. L'utilisation de l'information / déclarations / certificat doivent être à ma / notre propre risque et L'OREAL ne sera pas responsable pour le même.

Je / nous ne confirmons que par l'utilisation de ce site, je / nous avons accepté les présentes Conditions d'Utilisation, sans réserve.

J'accepte les conditions d'utilisation

Download

Annuler